11 août 2009

Les bermudes, le calcul, l'aviateur

En calculant la position du centre du triangle des Bermudes, j'ai commis une grossière erreur.

Je me suis précipitée pour te servir. J'aime tant te servir.

Autrefois pourtant, dans la sérénité de l'ignorance de ton existence, j'avais pris soin de construire la formule pour tout triplet de points de la surface d'une sphère.

Toutefois, il n'y a pas d'erreur dans le tableau : il n'y est pas dit que ce code peint près de son centre soit celui du centre. Et quand bien même ! N'aurait-on pas le droit - y compris et surtout par erreur - de taquiner ?

Cet événement me remémore cette magnifique tirade du Courrier Sud d'Antoine de Saint-Exupéry :

"O prisonniers, comprenez-moi ! Je vous délivre de votre science, de vos formules, de vos lois, de cette esclavage de l’esprit, de ce déterminisme plus dur que la fatalité. Je suis le défaut dans l’armure. Je suis la lucarne dans la prison. Je suis l’erreur dans le calcul : je suis la vie."

Un plus long extrait se trouve chez Staune.

Paulette, glorieuse de ces 17 points aux mathématiques de ce baccalauréat C décroché le jour du septième anniversaire du départ de maman, deux mois avant mon 17ème anniversaire, je ne suis pour toi qu'une erreur de calcul. Je suis l'erreur de calcul dans ta vie...

Posté par poulettedunet à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les bermudes, le calcul, l'aviateur

Nouveau commentaire